Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Winklhofer & Jaenicke, fabricants de bicyclettes à Chemnitz (Saxe) avaient comme marque "Wanderer" c'est-à-dire "promeneur", nom qu'ils conservèrent pour leurs motos sorties en 1902, et à partir de 1907, leur voiturettes. Robustes et bien construites, celles-ci connurent un grand succès jusque dans les années vingt. A la fin de la décennie, le programme comprenait des 4 cylindres et une "six" à l'allure très classique, mais à soupapes en têtes. Intégrée au groupe Auto Union en 1932 avec D.K.W., Audi et Horch, la marque Wanderer constituait la gamme moyenne de ce constructeur. La production ne fut cependant pas reprise après 1945, ni en zone orientale, ni à l'Ouest.

Prenant la succession de l'IFA en 1956, la Wartburg était la voiture "familiale" est-allemande, dont il exista cependant quelques dérivés sportifs. Complètement redessinée en 1966, elle resta fidèle au moteur deux-temps jusqu'à la chute du "mur"... les tous derniers exemplaires, au début des années 90 auront des moteurs Volkswagen Polo.

Wiesmann est un constructeur automobile allemand. L'entreprise a été fondée en 1985 par les frères Martin et Friedhelm Wiesmann. Les voitures sont assemblées à la main à Dülmen en Allemagne.

Site internet

Plus commerçant que technicien, John North Willys racheta en 1907 la firme Overland (voir à ce nom), rêvant de concurrencer Ford. Il ne garda que très peu de temps  la 2e place du marché, et se tourna vers la voiture "sans soupapes" grâce à la licence Knight acquise en 1913. Assez diffusées à l'étranger, les Overland furent cependant remplacées en 1926 par les Whippet, supprimées en 1931. Willys abandonna ses grosses voitures peu après, au profit d'un modèle très bon marché, dont le moteur servira à la Jeep conçue par Bantam. 1953 verra la fusion avec Kaiser, le nom Willys disparaissant dix ans plus tard.

Site internet

La marque Wolseley apparut d'abord sur des tondeuses à moutons, puis sur un tricycle construit par Herbert Austin, alors directeur technique de la firme. De 1901 à 1911, les voitures furent diffusées sous le nom de Siddeley, mais en 1914 Wolseley était devenue la première marque britannique. Après la guerre, de trop nombreux modèles mirent en difficulté la firme qui fut rachetée en 1927 par William Morris. Conventionnelles mais raffinées, les Wolseley seront les favorites de la police anglaise et se distingueront par leur écusson de calandre lumineux jusqu'à leur disparition en 1975.

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK