Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

La "Svenska Aeroplan Aktiebolaget" créée en 1937 pour construire des avions militaires, décida en 1947 de se diversifier dans le domaine de la voiture économique. Commercialisé en 1949, le premier modèle se référait à la technique aéronautique pour son profilage et sa légèreté. Son moteur était un bicylindre 2 temps inspiré du D.K.W. Grâce à leurs performances et à leur tenue de route, les Saab se distinguèrent en rallyes, remportant la victoire absolue au "Monte Carlo" en 1962 et 1963. Le moteur deux temps sera finalement abandonné au profit d'un 4 cylindres Ford en 1968.

Saleen est une marque d'automobiles américaine, spécialisée à la fois dans la préparation et dans la production de modèles hautement sportifs, fondée par Steve Saleen en 1983.

 

Site internet

Gros constructeur de moteurs d'avion, Salmson prit la licence du cyclecar anglais G.N. dès 1919, puis développa une série de voiturettes sportives avec deux arbres à cames en tête, système commun à tous ses modèles ultérieurs. Abandonnant la compétition en 1928, Salmson présenta des véhicules à vocation plus "grand public" avec la S 4, puis en 1932, la S 4 C. En 1934 apparut la S 4 D dotée de roues indépendantes et d'une boîte Cotal. En 1938, Salmson réalisa deux nouveaux modèles : une 10 CV (S 4-61) et une 13 CV (S 4 E). Cette gamme fut reprise après 1945, peu modifiée. Malgré l'arrivée de la sportive 2300 S, la marque disparut début 1957.

Site internet

Saturn Corporation était une division du groupe américain General Motors, née en 1982 en tant que projet pour contrer les Japonais alors en forte croissance sur le marché nord-américain et pour renouveler ses méthodes de production, de management et demarketing.
Une usine a été construite dans le Tennessee, qui lui a permis de proposer dès 1989 des modèles économiques, d'un très bon rapport qualité/prix visant la même clientèle que les constructeurs japonais à cette époque.
Suite à l'échec du rachat de Saturn par la firme Penske, la jeune marque n'est pas maintenue au sein de GM et disparait en 2010.

Site internet

Scion est une marque d'automobiles japonaises, fondée ex nihilo en 2003 par le groupe automobile Toyota. La marque Scion n'est présente que sur le marché des États-Unis et au Canada, et vise une clientèle jeune.

Site internet

SEAT (Sociedad Española de Automóviles de Turismo) est un constructeur automobile espagnol, créé le 9 mai 1950 par la volonté du gouvernement espagnol avec l'aide de Fiat et de sept grandes banques du pays. Il fut d'abord géré par l'Instituto Nacional de Industria, et fut maintenu jusqu'en 1982 sous le contrôle de Fiat. C'est depuis 1986 une filiale du groupe allemand Volkswagen.

Site internet

SECMA (Société d'Etude et de Construction de Mécanique Automobile) est un constructeur automobile français installé à Aniche, dans le Nord.

Aujourd’hui c’est plus de 30 000 véhicules qui ont été produits et vendus à travers le monde sous les marques ERAD & SECMA. La gamme de voitures SECMA se compose de 4 modèles.

Site internet

Parallèlement à la mise au point et à la commercialisation des Cobra, le coureur texan Carroll Shelby a conclu un accord avec Ford pour "envenimer" les Mustang de la première génération.

Site internet

Constructeur automobile chinois créé en Avril 1988. En 2002 Shuanghuan a acquis le fabricant automobile appartenant à l'État Red Star .

Site internet

Fondée en 1926 par Giorgio Ambrosini, Siata se spécialisa dans le gonflage des moteurs Fiat, adoptant notamment une culasse à soupapes en tête sur la 500 Topolino alias Simca 5   dans les années cinquante, elle commercialisa sous sa marque des modèles sportifs dérivés des Fiat 500 C, 1400, 8V et 600 (ces derniers avec le moteur 750 élaboré par Abarth). De 1963 à 1966, la berline et le coupé 1500 TS furent vendus en France sous la marque Neckar   ainsi le nom Siata est-il plus connu ici pour la Spring, amusant cabriolet de style "rétro", utilisant une mécanique Fiat 850.

Firme créée par Fiat en 1934 pour continuer sous un nouveau nom la construction sous licence des Fiat en France. Elle lança en 1951 son premier modèle totalement original, l'Aronde, reprit à la fin de 1954 la filiale française de Ford, puis passa en 1963 sous le contrôle de Chrysler avant d'être absorbée par Peugeot en 1978, qui la fit progressivement disparaître en substituant pour une brève période le nom de Talbot, ressorti de l'ombre sans succès, à celui de Chrysler.

Site internet

Comme nombre de marques, Singer vint à l'automobile après avoir fabriqué des cycles, puis des "tris" motorisés. Il y eut très peu de grosses Singer, mais les modèles légers portèrent la firme au 3e rang des constructeurs anglais en 1928. Les moteurs à simple arbre à cames en tête se signaleront en compétition - notamment aux 24 H. du Mans - et resteront la spécialité de la maison jusqu'en 1958. Incorporée au groupe Rootes en 1956, elle se verra contrainte de produire des Hillman un peu enjolivées jusqu'à sa disparition définitive en 1970, après avoir été supplantée par Sunbeam.

Site internet

Le constructeur tchèque, aujourd'hui lié au groupe VAG, peut être fier de son passé, puisqu'il a construit dans les années vingt quelques voitures de luxe sous licence Hispano-Suiza. Les grosses voitures ont été abandonnées après 1940, laissant la place à des modèles économiques largement diffusés en Europe du Nord. La génération "MB" (pour Mlada Boleslav, site de l'usine) à moteur arrière introduite en 1964 connaîtra ses ultimes évolutions au début des années 90...

Site internet

Dérivé du nom de projet Swatch Mercedes Art car est une marque automobile allemande créée en 1994 sous l'impulsion du groupe horloger suisse Swatch avec l'aide du constructeur allemand Mercedes-Benz. C'est aussi devenu entre 2002 et 2006 le nom de l'entreprise produisant les voitures de la marque : smart GmbH, entreprise née en Suisse sous le nom de MCC AG, pour Micro Compact Car. La marque, écrite sous la forme en minuscules 'smart' dans les documents du groupe, appartient au groupe allemand Daimler AG, et est spécialisée dans le segment des micro-citadines à 2 places.

 

Site internet

Spécialisée dans les camions-magasins et les véhicules de service d'aéroport, cette entreprise de Parthenay (Deux-Sèvres) a construit une petite série de voitures de sport à mécanique Renault, dont 62 à moteur 850, 77 à moteur 1100 et seulement 5 à moteur 1300 Gordini.

Site internet

La Société de Vente et de Réparation Automobile a été créée en 1968 par Michel Landois, qui a donné ses initiales à tous les modèles qu'elle a produit. Ses ateliers étaient établis à Corbeilles en Gatinais. Le premier buggy, le LM1, un buggy classique, est présenté au Salon de Paris en 1970. Il est suivi du LM2 en 1972, un buggy à la ligne beaucoup plus moderne.
Vient ensuite le LM3, toujours sur base de Coccinelle, mais cette fois-ci un coupé sportif de type break de chasse, c'est à dire une véritable automobile. La production de ce modèle fut extrêmement limitée.
Après l'extinction de la filière Coccinelle, Sovra s'est tourné vers des dérivés cabriolet de modèles de grande série, avec peu de succès.
En 2001 Sovra est repris par la société AABLM (Auch Auto Buggy LM).

 

Site internet

Spyker est un constructeur automobile néerlandais fondé en 1898, et qui fusionna en 1914 avec une firme d'aviation.
La société fait faillite en 1907 et 1922 avant de fermer définitivement en 1926.
En 1999, une nouvelle société, Spyker Cars N.V., a été fondée, sans relation avec la société originale, sinon le nom.

 

Site internet

marque d'automobile sud-coréenne créée en 1954 et appartenant depuis 2011 à l'indien Mahindra. 

Site internet

La firme fondée en 1903 par Reginald Maudslay passa très vite des "monos" aux grosses 6 cylindres de luxe, mais préféra se consacrer après 1918 aux 6 cylindres légères et 4 cylindres de grande diffusion. Ces moteurs seront utilisés sur les S.S., futures Jaguar. En 1945, Standard racheta Triumph, se réservant la production des modèles à vocation "familiale", puis se fondit dans le cartel Leyland en 1960. Leurs hommes de marketing estimèrent alors que Triumph était plus "porteur" que Standard, à la connotation par trop ordinaire, et décidèrent d'abonner la marque en 1963.

Importante firme autrichienne, d'abord spécialisée dans l'armement et connue aussi dans le domaine des véhicules industriels et des tracteurs agricoles. Ses modèles de tourisme des années vingt et trente se sont souvent distingués par des techniques originales, dues aux ingénieurs Hans Ledwinka et Ferdinand Porsche, mais la production d'après 1945 s'est limitée à des modèles sous licence Fiat et à des véhicules tout-terrain. Les petites Steyr-Puch ont cependant un moteur "maison" dans une carrosserie de Fiat 500.

Site internet

Les frères Emil et Bernhard Stoewer, établis à Stettin (Poméranie) mirent au point une voiture bicylindre dès 1899 et développèrent une gamme de 4 à 6 cylindres, complétée par la production de camions, autobus et moteurs d'avion. Ils utilisèrent  même ces derniers sur de très grosses voiture de sports et essayèrent des techniques avancées : moteurs "sans soupapes", cylindres en V, arbres à cames en tête, traction avant ... En 1930, la firme proposait seulement des 8 cylindres difficiles à vendre, et les modèles économiques suivants ne connurent qu'un succès d'estime. La marque disparut en 1945, la ville de Stettin étant devenue polonaise.

D'humbles artisans, les cinq frères Studebaker étaient devenus à la fin du 19e siècles les premiers fabricants de véhicules hippomobiles, notamment les célèbres "Conestoga" (les chariots des pionniers). Ils ne passèrent que prudemment à l'automobile, avec des engins électriques d'abord. Avec le rachat en 1911 de la firme E.M.F., la production augmenta rapidement. Les Studebaker furent appréciées pour leurs performances, puis remarquées par leur audace esthétique, signée Raymond Loewy. Mais face aux "Grands", la maison n'était pas de taille et dut fermer sa dernière usine en 1966.

Site internet

Harry C. Stutz engagea une voiture de sa conception pour la première course d'Indianapolis, qu'elle termina à la 11e place. Mis en production aussitôt ce modèle allait devenir l'archétype des sportives américaines : la Bearcat, disponible avec 4 ou 6 cylindres. Au fil des ans, ces grosses Stutz se "civiliseront" quelque peu, avant de disparaître au profit d'une lignée de luxueuses 8 cylindres à arbre à cames en tête. La Bearcat reviendra en 1931 sur le châssis DV 32 à 4 soupapes par cylindre, mais il sera trop tard pour la firme, que la gamme "économique" baptisée Blackhawk n'avait pas réussi à sauver de la crise. Le nom Stutz sera "exhumé" dans les années 70 pour une extravagante voiture de luxe américaine à mécanique Pontiac.

Constructeur automobile japonais, né en 1956, faisant partie du groupe Fuji Heavy Industries et connu pour son modèle emblématique, la Subaru Impreza.

 

 

Site internet

Dès le début du siècle, les Sunbeam étaient réputées pour leur qualité de construction : ces grosses 4 voire 6 cylindres n'avaient pas de prétention sportive, en dépit de l'impressionnant palmarès de la marque en Grand Prix. Les modèles des années 20-30 furent plus brillants, mais ne purent éviter la faillite de la firme en 1935. La reprise par le groupe Rootes en 1938 donna naissance à des Hillman plus luxueuses ou sportives, appelées Sunbeam-Talbot jusqu'en 1954. Le nom Sunbeam devait être étendu à tous les modèles Rootes pour l'exportation au cours des années 60, avant de devenir un simple modèle de Chrysler, puis de Talbot.

Site internet

Swallow Coachbuilding Company Ltd. est la raison sociale de l'entreprise dirigée par William Lyons, qui la quitta pour fonder SS Cars Ltd. en 1935 elle se consacra ensuite à la production de side-cars puis, devenue une filiale de Tube Investments Ltd., aux équipements aéronautiques avant de construire une petite série de cabriolets d'allure très italienne sur mécanique Triumph TR 2, dont le nom Doretti a été inspiré par la fille de l'importateur américain, prénommée Dorothy.

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK