Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

La vie de Charles W. Nash pourrait être un conte de fées à l'américaine : enfant abandonné à 6 ans, émancipé à 12, il devint à 48 ans président de la General Motors... qu'il quitta en 1916 pour créer sa propre entreprise. Ayant racheté la firme Jeffery, puis Mitchell, il se consacra aux voitures de la classe moyenne, au confort soigné. La série Airflyte de 1949 adopta les formes "ponton" transposées l'année suivante sur la Rambler, une compacte avant la lettre. En 1954, Nash s'unit avec Hudson au sein d'American Motors. Ce mariage fut fatal aux deux marques mais en enfantera une autre : Rambler.

Site internet

Dès 1934, des Fiat ont été montées dans l'usine NSU d'Heilbronn pour le marché allemand, activité reprise en 1952. Des Fiat 600 - rebaptisées Jägst -, 850 (Adria) et 1100 (Europa), ainsi qu'une 500 recarrossée (Weinsberg), porteront l'écusson NSU-Fiat (Neckar pour l'exportation). Pour la France, l'importateur André Chardonnet vendit aussi sous la marque Neckar des Fiat préparées ou carrossées en Italie par Osi, Siata ou Vignale.

Avant de devenir Nissan la société était connue sous le nom de Datsun. Le 1er juillet 1911, l'entreprise Kawaishinsha Motor Car Co est créée à Tokyo par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi, et se lance dans la fabrication d'automobiles. Trois ans plus tard la première automobile sort des ateliers, la DAT qui possédait un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui pouvait atteindre la vitesse maximale de 32 km/h.

Il est lié au constructeur françaisRenault depuis 1999 à travers l'Alliance Renault-Nissan qui devient en 2011, le troisième groupe automobile mondial.

Site internet

NSU

La "Neckarsulmer Fahrzeugwerke AG" construisait des motocyclettes depuis le début du siècle avant d'ajouter à son programme des voitures légères, dont la fabrication fut reprise après 1918. Les petites 4 cylindres eurent un certain succès et même un palmarès sportif, mais la crise financière fut fatale à la firme qui dut céder son usine tout neuve de Heilbronn à Fiat et se limiter aux "deux roues", dont elle fut premier producteur mondial en 1955. Sentant le vent tourner, elle revint aux voitures en 1957 avec une petite bicylindre baptisée Prinz, qui prendra du volume et du muscle. NSU surprendra en commercialisant le premier moteur Wankel, puis s'alliera avec Audi peu avant la fusion avec VW.

Site internet

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK