Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Cette entreprise de mécanique générale - installée place de la Buire, à Lyon - passa en 1904 de la sous-traitance à la production en nom propre, orientée vers les gros modèles de luxe à quatre puis à six cylindres. Des modèles plus légers (2 litres et moins) suivirent, et en 1914, La Buire ne fabriquait plus que des voitures de moyenne cylindrée, reconduites après 1918. Techniquement intéressantes (soupapes en tête, distribution par chaîne, frein sur différentiel) et construites avec le plus grand soin, elle ne connurent pourtant qu'une diffusion limitée, et la firme dut fermer ses portes en 1930.

En mars 1927, la General Motors lança une Cadillac un peu réduite et moins chère qui prit aussi un nom français : celui de Robert Cavelier de la Salle, qui reconnut le cours du Mississippi en 1682. Les La Salle furent toujours carrossées et finies avec recherche, par les soins de la division "Art and Colour" de la G.M., instaurée à cette époque, mais utilisèrent des éléments communs à d'autres marques du groupe. De 1934 à 1936, le moteur V8 céda la place à un "8 en ligne" de provenance Oldsmobile, mais le V8 revint en 1937. Accusée d'empiéter sur le marché des Cadillac, la marque fut abandonnée à la fin de la saison 1940.

Premier constructeur d'automobiles national russe, loin devant le deuxième GAZ. Initialement nommé VAZ la société a pris son nom actuel en 1993. 

Site internet

En 1904, un Américain, Wilbur Gunn, s'installa non loin de Londres pour construire des motos auxquelles il donna le nom d'une rivière de l'Ohio. Les premières voitures qui sortirent ensuite seront destinées à la Russie. La marque se fit connaître à la fin des années 20 par des "deux litres" sportives, puis par des 6 cylindres de grande classe auréolées d'une victoire aux 24 h du Mans en 1935. Après plusieurs changements de mains, l'affaire fut reprise par David Brown qui utilisa le moteur "double arbre" conçu pour Lagonda par W.O. Bentley sur les Aston Martin...

Site internet

En 1962, Ferruccio Lamborghini était constructeur de tracteurs agricoles (depuis 1949), de chaudières à mazout et de climatiseurs... et rêvait d'automobiles à hautes performances. Pour satisfaire ses aspirations tout en s'assurant un renom international, il décida des les construire. Il fit appel à des ingénieurs réputés (et transfuges de chez Ferrari) tels Giotto Bizzarrini et Gianpaolo Dallara qui mirent au point un moteur de 3,5 l de technique très "course" : 12 cylindres en V, 4 arbres à cames en tête, carter sec. On ne le verra jamais sur les circuits mais une grande marque était née...

Site internet

Technicien inspiré, Frederick Lanchester (1868-1946) entraîne ses frères cadets Frank et George dans la construction automobile dès 1896. Ses voitures se signalent tant par leur qualité d'éxécution que par leur conservatisme, se tenant au moteur sous plancher et à la direction par "queue de vache" jusqu'en 1911 ! En 1919, la marque présente une très luxueuse 6 cylindres à arbre à cames en tête, rivale de la Rolls-Royce Silver Ghost, mais elle est rachetée en 1931 par le groupe BSA qui contrôle déjà Daimler. Les Lanchester suivantes seront des variantes légèrement différentes des petites (ou exceptionnellement des grosses) Daimler, jusqu'à l'arrêt de la fabrication en 1956 avec la curieuse Sprite qui ne dépassera pas le stade de la pré-série.

Site internet

Apprenti chez Ceirano, puis pilote d'essai - et de course - chez Fiat, Vincenzo Lancia fonda sa propre entreprise en 1906. Ses premières voitures seront des 4 cylindres assez luxueuses, et performantes. Cette recherche conjointe du raffinement et du rendement déterminera l'éthique de la marque, lui faisant adopter des techniques "non conformistes" : moteurs en V, structure auto porteuse, suspensions indépendantes... avec un impressionnant palmarès en rallyes.

Site internet

Créé en 1948 comme véhicule de loisirs au sein de la marque Rover, ce label est devenu symbole de 4 x 4 dans de nombreux pays, avant de devenir une marque à part entière, qui depuis l'an 2000 n'appartient plus au groupe Rover, mais à Ford.

Site internet

Marque automobile détenue par le constructeur chinois Jiangling Motor Holding.

Petite voiture économique mais fort bien construite, le Zèbre était  très populaire avant 1914. Un 4 cylindres s'ajouta bientôt au monocylindre des débuts, qui fut également repris après la guerre. Le déclin de la marque coïncida avec le départ de son créateur J. Salomon au profit de Citroën (où il conçut la célèbre 5 CV). Un modèle entièrement différent sortit en 1924 sous forme d'une 11 CV 2 litres très classique (soupapes latérales), dont les chances étaient limitées sur un marché déjà bien encombré.

R.H. Lea et G.I. Francis s'associent en 1895 pour produire des cycles puis des engins motorisés à deux ou trois roues dans la région de Coventry. Leur production automobile débute en 1922, faisant appel à des moteurs Meadows ou Coventry-Victor. Un moteur "maison" 6 cylindres à arbre à cames en tête sera aussi mis sur le marché, mais la firme devra être réorganisée en 1936. Les modèles ultérieurs, réputés pour leurs performances, auront un moteur conçu par Hugh Rose avec deux arbres à cames haut placés dans le carter. La production cessera en 1954, mais la marque fera une brève réapparition en 1960 avec un bizarre cabriolet "Lynx" à moteur Ford. Elle sera à nouveau relancée à la fin des années 80 par un inconditionnel, Barrie Price.

Site internet

Fils d'Amédée Bollée, pionnier de la locomotion à vapeur, Léon Bollée se lance en 1895 dans la construction d'un petit tricycle à essence pour lequel il dépose l'appellation "voiturette". Ses premières voitures à 4 roues se vendant moins bien, il obtient des capitaux américains pour produire de grosses voitures de luxe à 4 puis 6 cylindres (jusqu'à 12 litres !). Après 1919, ses produits deviennent plus "raisonnables" mais peu concurrentiels, ce qui conduit au rachat en 1925 par l'anglais Morris (voir sous la marque Morris-Léon Bollée).

Lexus est un constructeur automobile, créé en 1989 par le groupe japonais Toyota. C'est la division haut de gamme de Toyota, dont le siège mondial est situé à Aichi, au Japon. Les modèles composant la gamme Lexus sont, selon les pays, des modèles issus de la gamme japonaise de Toyota ou des modèles de conception propre à Lexus.
Lexus mise avant tout sur une qualité de finition irréprochable.
Lexus est le premier constructeur haut de gamme à avoir incorporé des versions hybrides dans ses produits.

Site internet

Leyland est un constructeur automobile, spécialisé dans la production de camions semi-remorques et d'autobus, mais également de chars d'assaut.  Il a longtemps fabriqué la Mini. En 2009, il fait partie du groupe Paccar, États-Unis.

L'animal légendaire servit de blason à cette marque créée en 1899 sous le nom de son fondateur : Corre. Elle produisit des voitures de bonne réputation jusqu'en 1939, à tendance utilitaire souvent, mais carrossées parfois avec élégance. Sa gamme était assez complexe, combinant plusieurs châssis différents avec les mêmes organes mécaniques, utilisant aussi à partir de 1935 des carrosseries et des moteurs Citroën, mais avec les roues arrières motrices. Son dernier modèle, un petit coach sur châssis-poutre fut repris après la guerre, mais ne réussit pas à sauver la firme qui ferma ses portes en 1948.

Site internet

Constructeur britannique de voiture de sport axée sur le développement et la production de hautes performances électriques.

Site internet

Entre les "course" et les voiturettes Guy Ligier se lança dans la production d'une GT à moteur central V6 Maserati, avant d'assembler les ultimes Citroën SM.

Site internet

En 1917, Henry Leland quitta Cadillac qu'il avait créée en 1902 pour fonder une nouvelle entreprise. La première Lincoln sera une "V8" de très haute qualité, mais de lignes désuètes, qui ne rencontrera pas le succès attendu. Henry Ford racheta la firme en 1922 en confiant la présidence à son fils Edsel, qui fera réaliser de superbes carrosseries. De 1933 à 1948, toutes les Lincoln seront des "V12", même le modèle Zephyr de grande diffusion. La marque de prestige du groupe Ford s'enorgueillit d'être le fournisseur officiel de la Maison Blanche depuis 1940, année de sortie de la fameuse Continental, première du nom.

Site internet

Marque allemande de voitures économiques, appartenant au groupe Borgward, mise sur le marché en 1950 mais déjà connue avant 1940 sur les camions et voitures de luxe Hansa-Lloyd. Le premier modèle LP 300 est remarquable par sa carrosserie en contreplaqué recouvert de simili. Les suivants seront plus conventionnels, et passeront du cycle 2 temps au cycle 4 temps. L'Arabella est une voiture moyenne à 4 cylindres, dont les derniers exemplaires seront commercialisés sous la marque Borgward. A noter qu'il existe une marque anglaise homonyme, mais sans aucun lien, qui a construit aussi des petites autos, à la fin des années quarante.

constructeur  automobile français dans les années 1920

Site internet

L'usine de Lunéville, filiale de la firme sidérurgique De Dietrich, était spécialisée dans les grosses voitures de luxe, production transférée par la suite à Argenteuil. La 15 CV six cylindres est le modèle le plus connu de la marque grâce à sa double victoire au Mans (1925-26)

Le fantastique palmarès de la marque Lotus repose sur la persévérance et le génie d'un homme : Colin Chapman (1928-1982). Constructeur artisanal de "trial specials" à ses débuts, il ne commercialisera guère ses oeuvres jusqu'à  la sortie de la "Seven", tant copiée et "répliquée". Vint ensuite l'Elite, petite voiture de course en habit de ville, qui allait ouvrir la voie à une génération de modèles de plus en plus sophistiqués mais aussi de plus en plus confortables... sans préjudice des vertus dynamiques directement héritées de la technique "circuit".

Site internet

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK