Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

La "Hannoversche Maschinenbau A.G." fondée en 1835, était connue pour ses matériels lourds (chaudières, moteurs fixes, locomotives) avant d'aborder le domaine automobile avec une très petite voiture à moteur arrière, qui fera place à des modèles plus grands mais plus conventionnels. Au cours des années trente, Hanomag développera des petites et moyennes cylindrées de grande diffusion, dont une version diesel. Le Salon de Paris les accueillera à plusieurs reprises. Les hostilités imposeront l'arrêt des productions civiles. Elles ne seront pas reprises après 1945, et seuls des camions quitteront Hanovre avec le "H" ailé sur la calandre.

La marque Hansa est apparue vers 1906 sur des voitures 4 cylindres, souvent à tendance sportive, puis est devenue Hansa-Lloyd après une première fusion en 1914. La marque Hansa fut reprise sur les modèles légers et moyens dans les années vingt, à côté de grosses Hansa-Lloyd de luxe très peu vendues. En 1929, l'entreprise en difficulté fut rachetée  par Carl Borgward, alors constructeur des Goliath, utilitaires (à 3 roues)  très répandus. Une gamme renouvelée à moteur américain n'aura guère  de succès, mais la jolie 1100, sortie en 1934, se vendra très bien. La marque Hansa s'effacera devant le nom Borgward après-guerre, mais sera "ressuscitée" en 1958 avant de s'éteindre définitivement en 1961.

Pilote de renom, vainqueur notamment du Rallye de Monte-Carlo 1931 sur Invicta, Donald Healey crée sa propre marque en 1946, utilisant un moteur Riley sur une voiture à hautes performances. Ses projets suivants font appel à des mécaniques Nash (voir sous ce nom), Alvis puis Austin. A la suite d'accords signés au Salon de Londres 1952, il s'agira ensuite d'Austin-Healey.

Constructeur américain spécialisé dans la modification de supercars. Fondée en 1991 par John Hennessey

Site internet

Les premières Hillman furent de très grosses voitures de luxe conçues par l'ingénieur français Louis Coatalen, mais la marque ne connut une certaine diffusion qu'à partir des années 20. La firme sera réunie avec Humber en 1928 au sein du groupe Rootes, et se taillera une part non négligeable du marché avec l'économique et robuste Minx (lutin). Ce nom était toujours utilisé dans les années 70, mais la marque Hilman n'était plus présente à cette époque qu'en Grande-Bretagne, ses produits étant ailleurs baptisés Sunbeam... qui devra s'effacer devant Chrysler, puis Talbot.

Site internet

Fondée en 1904 à Barcelone par un Suisse nommé Marc Birkigt, la société Hispano-Suiza installa une usine dans la banlieue parisienne en 1911. Grâce à l'expérience et  à la renommée acquises par ses moteurs d'avion, elle lança en 1919 une voiture de grande classe, la 32 CV type H6, aussi digne en habit de ville qu'en tenue de sport. La 46 CV qui en dériva accentua encore cette double personnalité, avant de s'effacer devant la très luxueuse J12, à moteur 9 ou 11 litres ... La clientèle de ces "monstres sacrés" se raréfiant, la firme présenta des 6 cylindres plus modestes, puis abandonna l'automobile pour l'aviation et les moteurs diesel. 

Site internet

GM Holden Ltd est un constructeur automobile australien. La société démarre en tant que fabricant de sellerie en 1856. En 1908, elle change d'activité et entre dans le domaine automobile, avant de devenir une filiale du groupe américain General Motors en 1931. Après être devenue une filiale de GM, la société fut nommée General Motors-Holden's Ltd puis Holden Ltd en 1998 et pris son nom actuel en 2005.

Site internet

Hommell est une marque automobile française dont l'usine était située à Lohéac, dans l'Ille-et-Vilaine, sous la direction de Michel Hommell.
Possédant déjà à Lohéac le Manoir de l'automobile, célèbre musée automobile, il installe son usine dans l'ancienne laiterie du village en 1990. Deux ans plus tard, au Mondial de l'automobile de Paris, il présente son premier modèle, la berlinette Échappement.

 

Site internet

Après des débuts extrêmement modestes - le montage de moteurs auxiliaires sur des bicyclettes - Soichiro Honda devint, en quelques années, le plus important constructeur de deux-roues au monde. En 1962, il présenta une petite voiture sportive à 4 cylindres qui avouait son hérédité "moto" avec sa transmission par chaînes, mais qui reçut bientôt un pont classique et un remarquable moteur à double arbre à cames en tête. Elle était accompagnée d'une amusante voiture de ville avec un bicylindre refroidi par air, une boîte à crabots et la traction avant. Un coupé de ligne originale baptisé Z utilisera la même mécanique.

Site internet

August Horch (1868-1951) construisit sa première automobile - bicylindre - en 1900 et entreprit la production de 4 cylindres dès 1903. L'entreprise se développa encore après le départ de son fondateur (qui allait créer Audi) ainsi, en 1915, le catalogue Horch se composait de 8 modèles de 1,6 à 8,4 litres. Les 4 cylindres seront abandonnés en 1926 quand sortira une "8 en ligne" à double arbre à cames en tête étudiée par Paul Daimler (fils de Gottlieb). Horch ne produira plus désormais que des huit cylindres (en ligne ou en V) - une éphémère V12 exceptée. Au sein du groupe Auto Union, Horch sera la marque de prestige, rivale des Maybach et des Mercedes.

Fondée en 1875 à Saint-Denis par un américain nommé Benjamin Hotchkiss, cette usine d'armement se diversifia en 1904 dans l'automobile de grosse cylindrée. Les modèles ultérieurs seront de dimensions plus réduites, mais leur réputation de sérieux et de robustesse légitimera le slogan de la marque "le juste milieu". Modestie qui cache de notables performances : 6 victoires au Rallye de Monte-Carlo. Tout comme ses rivales Delahaye et Talbot, la firme ne put s'adapter aux conditions économiques des années 50   ni ses modèles (très) classiques, ni la moderne mais coûteuse Grégoire ne survécurent à la fusion avec Delahaye et au recentrage sur les utilitaires.

Site internet

HRG

Halford, Robins et Godfrey (le "G" de GN), passionnés de compétition,unissent leurs efforts en 1935 pour produire en petite série des voitures de sport "pures et dures" animées par des moteurs Meadows à culbuteurs, puis par des moteurs Singer à arbre à cames en tête. La marque survivra jusqu'en 1956, avec un modèle pratiquement identique à sa production d'avant-guerre...

Roy Chapin et Howard Coffin, anciens de chez Oldsmobile, purent fonder en 1909 une nouvelle entreprise financée par Joseph Hudson, magnat des grands magasins de Detroit. La firme allait connaître une expansion très rapide et se spécialiser dans les moteurs à soupapes latérales de forte puissance utilisés jusqu'en 1956. En 1919, une gamme économique à 4 puis 6 cylindres fut lancée sous le nom d'Essex, puis de Terraplane en 1932, avec un grand succès à l'exportation. En dépit d'un palmarès flatteur, Hudson ne survécut pas longtemps à la fusion avec Nash : seules les Rambler furent sauvées.

Site internet

Humber est une des plus anciennes marques britanniques, ayant débuté par des bicyclettes en 1868, passant ensuite aux motos et tricycles. Les premiers modèles furent équipés de monocylindres De Dion, mais un large choix de 4 cylindres était catalogué dès 1904. Les Humber seront toujours des voitures robustes et bien finies, mais techniquement banales. Au sein du groupe Rootes, ce sera la marque "bourgeoise", grand fournisseur de limousines à l'armée... et aux pompes funèbres. Le dernier modèle à porter le nom sera la Sceptre, dérivée de la Hillman Hunter et exportée sous le nom de Sunbeam.

Hummer fut une marque automobile appartenant au groupe automobile américain General Motors (GM). Il s'agissait d'une série de véhicules utilitaires sportifs dérivée du véhicule tout-terrain militaire Humvee. Après les déboires financiers de GM en 2008, la marque a été mise en vente. Le groupe chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery avait conclu l'achat pour le 9 octobre 2009, sous réserve de l'approbation des autorités chinoises. Cependant, ces dernières furent réticentes à donner leur accord. Le 24 février 2010, General Motors annonça l'échec de la vente et la disparition de la marque.

Site internet

Robert Craig Hupp construisit en 1908 une voiture légère à 4 cylindres qui fut aussitôt produite en série. Hupp quitta dès 1911 une société en pleine expansion, culminant en 1928 avec la reprise de Chandler-Cleveland. Quand survint la crise, Hupmobile se trouva cependant en difficulté, sa gamme se composant de trop nombreux modèles à 6 ou 8 cylindres, sans grand écart de prix. L'originale Aérodynamic de 1934 ne sauva pas une firme en proie à des conflits entre actionnaires, au point de cesser toute activité pendant une année. La production reprit en 1938, mais les ultimes Hupmobile sortirent de chez Graham avec la caisse Cord !

Site internet

Hyundai est une firme coréenne fondée en 1947 par Chung Ju-yung dédiée à l'entretien automobile et à la construction lourde. Le groupe est aujourd’hui active dans de nombreux secteurs : automobile, construction navale, militaire, électronique (écrans plats notamment).

 

Site internet

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK