Annuaire des véhicules car-register.com

Toutes les marques    A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Les Forges et Ateliers de Construction d'Eure-et-Loir se lancèrent en 1954 dans la production de voitures de luxe rapides à moteur V8 Chrysler. Cinq ans après sortit une petite sportive dotée d'un "double arbre" français, remplacé ensuite par un Volvo, puis un B.M.C 6 cylindres... Au total 3.033 Facel auront été montées. La firme fut liquidée début 1965.

Site internet

Marque anglaise créée en 1952 par l'officier aviateur Donald Bennett, dont l'œuvre sera poursuivie par son fils Torix jusqu'à la fin des années 70. Toujours à connotation sportive, les Fairthorpe se distinguent par une esthétique originale, à la limite du bizarre, et par une grande variété de motorisations.

Site internet

En vertu d'un contrat le liant avec Alfa Romeo, la première voiture conçue (en 1940) par Enzo Ferrari ne portait pas son nom, mais la marque "Auto Avio Costruzioni". C'est seulement en 1947 que le célèbre "cavallino" sur fond jaune apparut sur un capot : celui de la 125 S. destinée à la compétition en catégorie "sport". Celle-ci avait déjà un moteur 12 cylindres, formule retenue pour toutes les productions "routières" de Maranello jusqu'à la sortie de la Dino 206 GT en 1966. Noblesse de la mécanique, pérennité de la tradition sportive, personnalité de feu le Commendatore... l'ensemble est devenu quasi mythique.

Site internet

Fondée en 1899, la Fabricca Italiana di Automobili-Torino produisit quelques bicylindres puis, en 1903, de gros 4 cylindres de luxe. Une participation intensive aux compétitions assura le renom de la marque, et les commandes militaires en firent, dès 1914, une des principales entreprises italiennes. La première FIAT de grande diffusion fut la 501 (1,5 l) de 1919, mais c'est en 1925 seulement que sortit un petit modèle économique : la 509. En France une usine créée par H.T. Pigozzi en assurait le montage. Les "Fiat françaises" devinrent des Simca en 1935, celles de Turin réapparaissant de ce côté-ci des Alpes seulement vers 1952.

Site internet

Né en 1908 sous le signe du Scorpion qu'il choisira comme emblème, Carlo Abarth pilota des motos, prépara et fit courir des Cisitalia, fabriqua des équipements "performance" (dont les célèbres échappements "marmitta") avant de devenir constructeur à part (presque) entière. Un accord avec Fiat lui permit en effet de disposer de caisses de 600 pour transformation en redoutables engins de sport. Il en fut dérivé toute une lignée d'engins de compétition, certains basés sur des éléments Porsche ou Simca. Les Fiat 500 et 850 furent également "ensorcelées" par Abarth jusqu'à son intégration au groupe Fiat en 1971.

Site internet

Constructeur automobile américain créé en 2007. Le premier véhicule produit est la Fisker Karma, premier véhicule hybride rechargeable. 

 

Site internet

Créé le 16 juin 1903 par Henry Ford, la Ford Motor Company connue le succès en 1908 avec la célèbre Ford T, modèle vendue à plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde.

 

Site internet

En 1926, s'ouvre à Berlin une usine de montage pour le modèle T, remplacé en 1928 par le modèle A. La production sera transférée à Cologne courant 1931. Les premières voitures (A, B et V8-18) étaient semblables aux Ford américaines (ou françaises). Avec la Köln, les Ford allemandes vont se distinguer de leurs sœurs, surtout au niveau carrosserie, avec une floraison de cabriolets. Seule la Taunus 1,2 l (à soupapes latérales) sera reprise après 1945, suivie de modèles de plus en plus étoffés, mais ce n'est qu'en 1964 que sortira une "six cylindres" (en V) baptisée Taunus 20 M. Ford Cologne sera la première filiale à se rallier à la traction avant.

Site internet

La première Ford T achevée en France à Bordeaux date de 1909, mais on ne peut parler de "chaîne d'assemblage" avant 1916. En 1924, une "Ford Bordelaise", à châssis surbaissé, y est fabriquée pour le seul marché français. L'activité est transférée à Asnières en 1928 avec la sortie du modèle A, surtout vendu en version AF à cylindrée réduite (12 CV au lieu de 19). L'usine d'Asnières verra aussi le montage des V8 jusqu'à l'accord avec Mathis en 1935, et celui des 6 ou 7 CV d'origine anglaise. A partir de 1941, la production reprend à Poissy sous la marque Ford, jusqu'à la reprise par Simca fin 1954.

Site internet

La première usine anglaise de Ford fut installée en 1911 à Manchester pour le montage du Model T, puis du Model A, mais c'est en 1932 avec la mise en service de Dagenham que la production sera autonome. A côté des "B" et "V8", sortira la "Y" ou 8 HP, très populaire. Elle aura une longue descendance, puisque le petit moteur à soupapes latérales sera toujours construit en 1962 ! Jusqu'à la fin des années 60, les Ford britanniques garderont leur originalité, au moins visuelle, mais l'arrivée de l'Escort marquera le début de l'uniformité de la gamme de chaque côté de la Manche.

Site internet

Passionné dès son plus jeune âge par la mécanique, Henry Ford (1863-1947) construisit son premier "quadricycle" en 1896 puis fut associé en 1899 à l'éphémère Detroit Automobile Co. La Ford Motor Company fut fondée en 1903 et parvint dès 1905 à produire 25 véhicules par jour. Vingt ans plus tard, le Model T dépassera les 9.000 unités quotidiennes... En 1932, Ford lança le premier moteur "V8" de très grande diffusion, mais attendit 1941 pour revenir au 6 cylindres après la décevante "K" de 1905. Ford disputera à Chevrolet la première place sur le marché mondial avant l'arrivée des Japonais.

Site internet

Fornasari est un constructeur automobile italien qui a été créé en 1999 par Giuseppe Fornasari . L'entreprise fabrique des voitures de sport et véhicules utilitaires sport .

Site internet

André Marcadier est un constructeur automobile artisanal qui exerça au début des années 1960 jusqu'à la fin des années 1990. Il s'associa en 1963 avec Marcel Fournier pour produire sous la marque Fournier-Marcadier la première voiture de sport française en kit : la barquette FM 01. En 1970, André Marcadier continue seul la production d'automobiles : 16 modèles seront créés et on estime à 600 kits l'ensemble de la production de la marque lyonnaise.

Site internet

Marque fondée en 1902 à Syracuse, Etat de New York par l'ingénieur John Wilkinson avec l'appui de l'industriel Herbert H. Franklin. Sa caractéristique essentielle était le refroidissement par air, une technique maintenue jusqu'à l'arrêt de la production en 1934, même sur les plus luxueux modèles à 12 cylindres en V. La qualité de fabrication des Franklin a longtemps été citée en exemple...

Site internet

Aucun rapport avec les deux marques américaines, puisque "Frazer" était le second prénom d'Archibald Nash (1889-1965) qui le fera ajouter à son nom de famille en 1938. Associé dans l'entreprise GN, il fonde sa propre marque en 1922, se consacrant aux voitures de sport et de compétition caractérisées par leur transmission à chaînes et motorisées par Plus-Power, Anzani, Meadows ou Blackburne. Reprise par H.J. Aldington en 1931, l'entreprise AFN distribue à partir de 1934 les BMW sur le marché anglais   de ces accords dériveront après la guerre les Bristol. Au cours des années cinquante, des voitures de sport ou de compétition seront fabriquées à l'unité avec des moteurs Bristol améliorés, plus deux à moteur V8 BMW.

Site internet

FSO

La Fabryka Samochodów Osobowych (FSO, littéralement : usine de voitures particulières) est un constructeur automobile polonais, fondé en 1947. Le premier véhicule sort en 1951 et c’est en 2002 que s’arrête la production des vraies « FSO »
Appartenant désormais au groupe ukrainien AvtoZAZ, l’usine assemble des Chevrolet Aveo pour le compte de General Motors.

Nous utilisons les cookies pour mesurer l'audience avec Google Analytics. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord. En savoir plusOK